Heddy Boubaker // Respiration Circulaire (2)

La Technique

La Base

[Section traduite / Didjeridu@Dreamtime]

Il n'est pas possible physiologiquement d'inspirer et d'expirer simultanément (nous ne possédons hélas - ou heureusement ?? - qu'une seule trachée-artère), mais il est par contre possible de maintenir une pression d'air sans souffler [l'air des poumons]: en utilisant la bouche comme le sac d'air d'une cornemuse. Avec ce (petit) réservoir d'air maintenant la pression, vous pouvez inhaler rapidement une petite quantité d'air par vos narines afin de remplir vos poumons, ceci vous permettant de continuer à souffler sans vous essouffler. Ce processus d'inhalation rapide de petites bouffées d'air vous permettra, après un entraînement sérieux, de jouer continuellement.

Créez un flux tendu, régulier et continu, d'air sortant de votre bouche. La plupart du temps l'air proviendra des poumons, mais pendant l'inhalation, l'air est poussé dehors par les [muscles des] joues. [Exercez vous à ça en plaçant un doigt devant la bouche et essayez de constater le flux constant d'air sur le bout du doigt].

Étape par étape cela donne ceci :

  1. Soufflez pendant 2 à 3 secondes.
  2. Continuez de souffler avec l'estomac (le diaphragme), mais gonflez les joues (fig1a).
  3. Soufflez toujours mais utilisez l'air stocké dans la bouche en contractant les joues (fig1b).
  4. Toujours en soufflant comme en 3 prenez une inspiration rapide par le nez (fig1c).
  5. Retour à l'étape 1.
fig1a fig1b fig1c
Appel à contributions: Si quelqu'un se sent capable de fournir une animation claire digne de ce nom qu'elle se fasse connaître. En attendant vous pouvez aller voir chez charly-didgeridoo pour une animation en flash.

Méthodes d'apprentissage

[Section traduite/Didjeridu@DreamTime]

Il existe de nombreuses façons d'enseigner cette technique. Chaque professeur possède sa propre méthode, je vais essayer d'expliquer plus bas toutes celles que j'ai pu rencontrer. Si vous avez d'autres idées ne les gardez pas pour vous svp, elles peuvent êtres utiles aux autres et pourraient être incluses dans ce document.

Voici toutes une série de méthodes, techniques et trucs divers données par différentes personnes (Ed Drury, John Pemble, Randy Raine-Reusch, Hakim Loudyi, et ma pomme) pour apprendre et pratiquer la RC:

Par Ed Drury (edrury@percy.rain.com)
  1. Il est utile de faire des exercices de fortification, de musculation et de contrôle. Une méthode intéressante est d'utiliser un ballon comme ceci:
    1. Faire sortir et rentrer dans votre bouche l'air d'un ballon gonflé en utilisant SEULEMENT la force de vos joues.
    2. Inspirez par le nez comme requis. Essayez d'arriver à des cycles de 1 seconde. Faites cet exercice par périodes de 1 minute jusqu'à 3 minutes.
  2. Gonflez vos joues et utilisez vos lèvres pour faire un petit orifice au centre de votre bouche comme si vous souffliez dans une paille. Essayez de produire un petit flux tendu d'air sortant de cette ouverture en utilisant l'air contenu dans vos joues uniquement. En plaçant la paume de la main devant vos lèvres vous devriez êtres capables de sentir ce flux d'air. Inspirez et expirez par le nez pendant que vous expulsez l'air de vos joues.
  3. Transférez l'étape précédente sur votre instrument. [NdT: Ici une importante part est faite dans le document original sur certaines méthodes spécifiques au Didjeridu, comme le présent document se veut indépendant de l'instrument cette partie a été coupée. Elle peut cependant être consultée en VO ailleurs (biblio)]
  4. Pour travailler sur un transfert plus lisse entre l'air expulsé par vos joues et celui provenant de vos poumons placez une paille dans un verre d'eau ... Le verre doit être au trois quart plein seulement. En alternant compressions des joues et souffler (avec les poumons), essayez de garder un flux régulier de bulles sortant de l'extrémité de la paille- en respirant par le nez pendant que vous compressez vos joues. Si vous pouvez maintenir le flux de bulles continu et sans pauses, vous êtes en train de respirer circulairement. [NdT: Cela ressemble un peu au truc du stylo]
Par John Pemble (pemble@duke.iccc.cc.ia.us)
  1. Allez devant un lavabo au dessus duquel est placé un miroir dans lequel vous pouvez voir votre reflet. Remplissez votre bouche au maximum en gonflant les joues à la Dizzy Gillespie. Recrachez l'eau en un mince et régulier filet tout en inspirant et expirant par le nez.
  2. Comme vous videz lentement (environ en 10/12 secondes) votre bouche de l'eau en un mince filet tout en respirant par le nez vous êtes plus ou moins en train de respirer circulairement, ou tout du moins vous illustrez la technique sans effectivement la pratiquer.
  3. Exécutez cet exercice un bon nombre de fois, peut être pendant quelques jours. Essayez maintenant de faire la même chose en remplaçant l'eau par de l'air. Faites ça plusieurs fois en essayant d'augmenter progressivement la quantité d'air contenue dans vos joues.
  4. Après un moment de cet exercice essayez sur votre instrument. Vous devriez y arriver immédiatement ou peut être après 3 semaines. Cela m'a pris un mois pour y arriver de manière régulière et continue [NdT: Sur un Didjeridu]
[Pour le Didj: Je vous recommande lors de vos premiers essais sur instrument d'en choisir un petit d'une tessiture plutôt aiguë lorsque c'est possible, sinon entraînez vous sur un tube de PVC.]
Par Randy Raine-Reusch

Un apprentissage en 3 étapes :

  1. Installer les bases :

    1. Remplissez votre bouche d'air en gonflant les joue. Gardez l'air.
    2. Inspirez et expirez par le nez.
    3. Tout en gardant les joues gonflées d'air, videz vos poumons par le nez et la bouche. Je me référerais à cette partie comme partie A ou "expiration, joues gonflées".
    4. Maintenant inspirez doucement par le nez tout en expulsant simultanément l'air stocké dans votre bouche à l'aide de vos joues. Comme si cet air était de l'eau, (cela peut aider d'imaginer ça).
    5. Continuez cet exercice jusqu'à que vous puissiez le faire confortablement et que vous puissiez inspirer par le nez tout en expulsant l'air de votre bouche avec confiance. J'appelle cette partie partie B ou "par le nez, pousser les joues".
  2. Perfectionner :

    1. Expirez par la bouche tout en gardant constamment les joues gonflées, arrêtez vous n'importe quand, mais gardez les joues BIEN GONFLÉES.
    2. Maintenant pratiquez les parties 3 et 4 de la technique précédente, qui sont:
      • "expiration, joues gonflées"
      • "par le nez, pousser les joues"
    3. Continuez ce cycle jusqu'à ce qu'il soit régulier et continu. Si vous avez des problèmes retournez en arrière de quelques étapes, la plus importante est la partie 4 de la première section: inspirer par le nez tout en expulsant l'air avec les joues. Si vous ne pouvez pas faire ça sans y penser alors vous aurez de grandes difficultés.
    4. Vous devriez être capable de mettre votre main devant la bouche et sentir un flot continu d'air, sa pression pouvant fluctuer soit, mais le flot d'air que vous émettez doit être CONTINU, sinon cela veut dire que vous n'êtes pas encore entrain de respirer circulairement.
  3. Pratiquer sur l'instrument :

    [NdT: Cette section originellement dédiée exclusivement au jeu du Didjeridu a été modifiée par moi pour être la plus indépendante possible de l'instrument]
    1. Le facteur le plus important dans le jeu d'un instrument avec la technique de RC est de conserver un bon son. Le mieux serai d'avoir le même son (même timbre, même puissance ...) que lorsque l'instrument est joué avec une technique classique (cycle inspirations/expirations).
    2. Ayez déjà un bon son au départ, puis appliquez les techniques de RC, "expiration, joues gonflées" et "par le nez, pousser les joues". Au début vous remarquerez certainement la différence de son entre les 2 manières de souffler, ne vous inquiétez pas, c'est normal.
    3. Asseyez vous devant la télé avec un film ou quelque chose captivant votre attention. Jouez de votre instrument avec la technique de RC. Il est important d'utiliser continuellement la RC même si vous vous sentez inconfortable avec ou qu'il y ait encore une différence de son. Regardez la télé et jouez constamment, ignorez votre jeu jouez, simplement, et regardez la télé. La raison que j'invoque est que votre cerveau est votre ennemi ici, si vous vous critiquez constamment cela vous prendra des années pour respirer circulairement. C'est une chose physique pas une activité mentale et plus vous y pensez moins cela a de chance de fonctionner. La télé, comme chacun le sait, engourdit l'esprit, c'est donc un excellent outil pour apprendre à jouer d'un instrument avec la RC.
    4. Vous trouverez que pratiquer toutes ces étapes jour après jour augmentera votre compréhension et votre confiance en cette technique.
    5. Vous trouverez aussi que, soudainement, ça marche!! Vous l'avez fait puis ça a disparu, et vous n'arrivez plus à le reproduire. ça a disparu simplement car vous l'avez recherché. Ne cherchez pas faites le! (Just do it - ET CE N'EST PAS UNE PUB POUR NIKE!!!!).
    6. De nouveau quand vous allez réussir à pratiquer la RC sur votre instrument, il va se produire des baisses de pression, c'est aussi normal, le plus souvent vous pratiquerez le plus vite ces baisses de pression disparaîtrons, et si vous bossez vraiment dessus cela disparaîtra complètement, si vous le voulez ...
    7. A ce point votre respiration devient un élément percussif de votre jeu, en avec la pratique vous découvrirez que votre respiration à un rythme. Certaines personnes appellent ça `rebonds' (`bounce' en Anglais) - Important cette histoire de rythme [NdT: Joué sur un Didjeridu ce rythme ressemble à un rebond de balle et est utilisé pour imiter le saut du Kangourou]

Ayez du plaisir et ... n'oubliez pas, d'éteindre la télé!

Par Hakim Loudyi (hloudyi@cipcinsa.insa-lyon.fr)

Hakim est un joueur de tuba qui nous fait partager ses expériences pour apprivoiser cette technique.

[Section traduite/Launeddas]
Par l'Association culturelle de Launeddas Sonus de Canna

Prenez un stylo (genre Bic), retirez le tube d'encre et bouchez le petit trou sur le coté; entre ce trou et la partie supérieure du stylo (là ou se situe le petit bouchon en plastique - qui doit d'ailleurs rester fermé) faites un autre petit trou (plus petit que celui que vous venez de boucher). Utilisez une aiguille chauffée au rouge pour faire ça. Puis remplissez un verre d'eau, placez le sur une table et installez vous devant, le tube du stylo dans la bouche -par le bas-, trempant dans le verre jusqu'à ce que le petit trou soit immergé (fig2). Maintenant soufflez, vous remarquerez des petites bulles et le son créé par elles. Vous remarquerez aussi que lorsque vous cessez de souffler les bulles s'arrêtent [NdT: cqfd]

Image    stylo   dans  un     verre. fig2: Le truc du stylo.

Et maintenant pour résumer la technique: concentrez vous, placez le stylo dans la bouche et soufflez en utilisant la technique de RC. Pendant les trois premiers temps (de la mesure: un, deux, trois), vous stockez de l'air pour le quatrième en gonflant les joues tout en émettant de l'air par la bouche en provenance des poumons. Pendant le dernier quart (sans interrompre le flux sortant d'air) vous devez simultanément dégonfler vos joues compressant l'air qui y était contenu et en même temps inspirer de l'air frais par votre nez. Si vous n'y arrivez pas du premier coup, essayez encore. Ne vous sentez pas frustrés car un grand nombre de personnes, même celles connaissant très bien la technique, ont rarement réussi du premier coup. Quand l'étudiant a acquis cela, il doit simplement pratiquer jusqu'à ce qu'il soit capable de faire ça pendant 10 minutes. Après cela on peut dire qu'il est à une bonne étape, car il a franchi un niveau et résolu un problème qui lui semblait impossible à atteindre au début.

Par Sonny Rollins

Sonny est un saxophoniste ténor de jazz (!!!) et ce texte, qui est plutot un témoignage sur la RC dans le Jazz, est extrait d'une interview parue dans Jazz Magazine no 359, mars 1987 et publiée sur le web chez jazz-passion. C'est à l'Apollo Theater que je l'ai découverte [Ndt: La RC]. (...) J'ai vu l'orchestre de John Kirby et le très bon clarinettiste Buster Bailey. Et c'est Buster que j'ai vu pratiquer la respiration circulaire. Je me souviens de "Saint Louis Blues", et de sa note tenue, l'orchestre continuant de jouer. C'était époustouflant. Et ça semblait bien sur impossible à faire. Plus tard, le saxophoniste Kermit Scott, qui jouait souvent au Minton's avec Dizzy et Monk, m'a appris à le faire. (...) C'était une chose qu'on voulait en général garder secrète. Mais Kermit était quelqu'un de fantastique, il me l'a expliquée volontiers. L'idée, bien sur, est de prolonger le son dans l'instrument. Le principe de base, c'est qu'il faut respirer par le nez tout en soufflant par la bouche. Et on peut s'y entraîner sans instrument. Il suffit de porter un doigt dans la bouche, de souffler et... (il en fait la démonstration)... quand vous allez perdre le souffle, vous respirez par le nez et, à ce moment précis, vous chassez l'air des joues. Vous y revoilà, vous respirez et vous êtes prêt pour le cycle suivant. Ça peut continuer indéfiniment. C'est quelque chose qui se pratique beaucoup en Orient. Quand j'étais en Inde, j'ai vu les charmeurs de serpents le faire. (...) C'est probablement vieux comme le monde. J'ai donc travaillé cette technique et je la trouve inestimable. (...) Même si ça surprend toujours, il n'y a là rien de gratuit. C'est un truc, à la limite, pour mieux impliquer le public dans ce qu'on fait. Il m'a bien rendu service certains soirs ou les idées ne venaient pas comme je l'espérais. (...) Je crois que c'est une bonne technique pour tout souffleur.

 
>>>Suite